Plus le camp des Capitals de Washington progresse, plus les partisans du Titan d’Acadie-Bathurst se disent que les chances de voir Hendrix Lapierre dans la LHJMQ cette saison sont de plus en plus minces.

Lapierre connaît un camp d’entraînement phénoménal avec l’équipe de la capitale américaine. Avant les rencontres de mardi soir, ses cinq mentions d’aide en trois parties le plaçaient au sommet de la ligue à ce chapitre dans le calendrier préparatoire, à égalité avec trois joueurs qui sont loin d’être des manchots, Connor McDavid, des Oilers d’Edmonton, Aleksander Barkov, des Panthers de la Floride, et Mats Zuccarello, du Wild du Minnesota.

Lapierre et Connor McMichael, respectivement les premiers choix de l’équipe en 2020 et 2019, sont engagés dans une lutte à finir pour l’obtention d’un poste. Notons que la blessure de Nicklas Backstrom laisse un trou béant à l’attaque des Capitals.

«Si je veux être de la formation partante, je dois me pousser chaque jour et m’assurer d’être prêt et de faire les petites choses correctement, a révélé Lapierre au Réseau des Sports (RDS). C’est assurément à ma portée, mais actuellement, mon but est de continuer à m’améliorer et d’apprendre de nouveaux trucs chaque jour.»

«Connor et moi savons qu’il y a un poste de libre et faisons tout notre possible pour le mériter. C’est une bonne et saine lutte et on verra ce qui arrivera», a également fait savoir Lapierre au site de la LNH.

Au journaliste du site Fansided qui lui demandait comment il évaluait ses chances de se tailler un poste, Lapierre a répondu: «C’est difficile à dire. Mon travail est d’être le meilleur joueur possible chaque jour. Et je dois dire que c’est ainsi que je me sens actuellement. Je crois que je fais du bon travail. Mon objectif quand je me suis présenté au camp était de me tailler une place et j’ai l’impression que si je poursuis dans la même veine de belles choses vont arriver. C’est définitivement mon but d’y arriver».

L’entraîneur-chef des Capitals Peter Laviolette est lui charmé par le potentiel de Lapierre.

«Il a très bien fait jusqu’à maintenant, avec sa créativité et sa vitesse. Son coup de patin n’est certainement pas un problème. Nous sommes en train d’évaluer nos options au centre et les deux ont fait du bon boulot lors des entraînements et certainement dans les simulations de matchs. Chacun d’eux a un bon impact offensif, alors nous allons continuer à les surveiller», a déclaré Laviolette.

Son coéquipier T.J. Oshie en a ajouté: «Il a confiance en son jeu et ça se voit sur la glace. La manière dont il déplaçait la rondelle laissait croire qu’il jouait de manière libre, le laissant faire ses lectures qui étaient souvent les bonnes».

Le d.g. du Titan Sylvain Couturier se réjouit évidemment pour son joueur de 19 ans.

«Il va très bien et nous sommes contents pour lui. Nous savions que nous faisions l’acquisition d’un bon joueur de hockey lorsque nous sommes allés le chercher à Chicoutimi. Il n’a pas été le premier joueur repêché de tout l’encan de 2018 de la LHJMQ pour rien, comme il n’a pas été sélectionné en première ronde du repêchage de la LNH pour rien l’an dernier.»

«S’il ne revient pas, nous allons nous ajuster. En attendant, nous lui souhaitons le meilleur. Nous avons hâte de voir ce qui va suivre. Je discute régulièrement avec les Capitals et ils y vont au jour le jour avec Hendrix. Je les comprends parce qu’il n’y a rien qui presse pour prendre une décision», révèle Couturier.

«Et si jamais il revient à Bathurst, c’est toute cette expérience qu’il va ramener», poursuit le d.g. du Titan.

Par ailleurs, sans dire ce qu’il adviendra si Lapierre reste à Washington, Couturier assure que l’organisation s’est bien protégée en réalisant la transaction avec les Saguenéens. Rappelons qu’il a cédé à son homologue Yanick Jean les joueurs Julien Bourget et Alexis Dubé, de même que deux choix de première ronde (2022, 2023), un choix de deuxième tour (2022) et une sélection de quatrième tour (2023). Un choix de septième ronde en 2023 accompagnait toutefois Lapierre.

«Nous ne sommes pas inquiets à ce niveau, mentionne-t-il. Mais il est encore tôt pour se questionner là-dessus. Nous allons attendre de voir ce qui va arriver.»

Âgé de 20 ans, l’Ontarien Connor McMichael a obtenu 27 points (14-13) en 33 matchs la saison dernière avec les Bears de Hershey dans la Ligue américaine.

En bref…

Bennett MacArthur a été choisi le joueur de la semaine dans la LHJMQ. Le numéro 61 du Titan a récolté deux buts et quatre passes pour six points dans les deux victoires de l’équipe. «Il a été très bon, signale le d.g. Sylvain Couturier. Il livre la marchandise. Nous sommes convaincus dans l’organisation qu’il y a une équipe dans la LNH qui va lui faire signer un contrat d’ici la fin de cette saison»…

L’une des statistiques les plus impressionnantes dans le premier week-end du Titan est définitivement son taux de réussite dans le cercle des mises en jeu. Croyez-le ou non, Logan Chisholm a été le moins bon des quatre centres avec un taux de 59,3%, ce qui est pourtant excellent. Les trois autres ont cependant été meilleurs: Cole Huckins (70,8%), Riley Kidney (61,5%) et Noah Ryan (61,1%). «C’est un aspect du jeu dont nous parlons régulièrement entre nous depuis deux ans, indique l’entraîneur-chef Mario Durocher. Dennis (Martindale) fait un bon travail avec les gars en leur faisant faire des exercices durant les entraînements, en plus de séances vidéo sur les tendances des centres des autres équipes. Il y a aussi le fait que nos centres sont plus forts physiquement que par le passé. Ils ont plus d’expérience. Cela dit, la saison est encore jeune»…

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle