Après les Maraudeurs de Dalhousie (Luc Bernard) et les Acadiens de Caraquet (Dave Cowan), deux autres formations de la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur ont procédé à l’annonce d’un nouvel entraîneur-chef avec les nominations de Martin Albert chez les Alpines de Tracadie, de même qu’André-Oliva Roussel du côté des Marchands de Shippagan-les-Îles.

Si la promotion d’Albert était un peu à prévoir puisqu’il était quand même l’adjoint de Brian Basque lors de la saison 2019-2020, celle de Roussel a de quoi surprendre puisque rien ne laissait croire qu’il allait accrocher ses patins pour passer derrière le banc.

«C’est sûr que ce n’est pas l’envie de continuer de jouer qui manquait, mais j’avais aussi le goût de relever un nouveau défi», affirme celui qui aura quand même disputé plus de 15 saisons dans le hockey senior.

«J’ai connu une belle carrière senior avec entre autres deux championnats, mais diriger les Marchands est un défi qui me tentait vraiment. J’ai déjà été entraîneur dans les niveaux novice et atome et je sais très bien que diriger des adultes, ce n’est pas du tout la même chose. En même temps, je connais mon hockey, je sais comment ça marche dans le senior et je sais comment diriger des joueurs», mentionne Roussel.

«Attendez-vous pas cependant à voir un John Tortorella derrière le banc. Je suis un gars calme», ajoute-t-il avec humour.

Martin Albert n’a lui aussi aucunement l’intention de brasser la cage chez les Alpines.

«À part peut-être le poste de mascotte, j’ai pas mal tout fait dans cette organisation, s’exclame Albert en riant. J’ai d’abord joueur, ensuite entraîneur adjoint et maintenant entraîneur-chef. Je vais être un entraîneur juste qui sera proche de ses joueurs. Avec moi, si tu m’en donnes, ton travail sera récompensé.»

Maritn Albert est le nouvel entraîneur-chef des Alpines de Tracadie.

Évidemment, avec les retraites de Martin McGraw, Kevin Landry et Ulysse Brideau, les Alpines présenteront une équipe quelque peu transformée en 2021-2022. Heureusement, l’arrivée de Marc-André LeCouffe devrait compenser.

«Je nous vois dans le top-3 de la ligue avec Dalhousie et Shippagan-les-Îles, estime Albert. Je pense que Dalhousie sera très difficile à battre. Ils ont pour eux la jeunesse, la vitesse et la fougue. Il y a deux ans, avant que la pandémie ne vienne tout arrêter, ça regardait bien pour une finale entre les deux équipes. Ça fait donc deux ans que les Maraudeurs attendent l’occasion de prouver qu’ils sont capables de nous battre»

«Je crois que nous allons être en mesure de rivaliser avec toutes les équipes à l’attaque et nous avons le meilleur gardien de la ligue en Charles Austin. Charles, c’est le gars que tu veux dans les moments-clés. Notre seul point d’interrogation est à la défensive. Kevin Landry sera difficile à remplacer. Nous souhaitons toutefois que David Basque parvienne à jouer le plus de matchs possible. Il est celui qui a un vrai potentiel pour devenir un quart-arrière. Nous espérons aussi le retour au jeu de Sébastien Hébert», ajoute Albert, qui pourra compter sur Jolain Doiron comme entraîneur adjoint.

Chez les Marchands, André-Oliva Roussel souligne que des pourparlers sont actuellement en cours afin de convaincre Billy Bezeau, Charles Bergeron, Pierre-Paul Roussel, Marc-André Robichaud et Samuel Paquet. Tommy Bezeau, Luc Williams, Charles-Antoine Allain et Guillaume Chiasson sont parmi ceux qui ont déjà confirmé leur présence.

Les Marchands débuteront leur camp d’entraînement le 26 octobre au Centre Rhéal-Cormier, alors que les Alpines sauteront pour la première fois sur la glace le 27 octobre à l’aréna du Complexe S.-A.-Dionne.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle