La victoire des Castors de l’École Sainte-Anne de Fredericton vendredi dernier sur les Olympiens de L’Odyssée de Moncton n’avait rien d’inattendue, soutient d’emblée l’entraîneur-chef de l’équipe championne du football scolaire AA du Nouveau-Brunswick, Steve Drisdelle, quand on lui suggère l’idée.

«C’est un peu frustrant d’entendre dire que notre victoire était inattendue. Personne n’aborde un match de football en prévoyant perdre. On avait le sentiment depuis le début de la semaine que si on faisait tout le travail pour mettre en exécution le système de jeu, la victoire était possible.»

Il faut quand même rappeler que les Castors, qui n’en sont qu’à leur 4e saison d’existence, comptent sur un bassin d’élèves d’environ 250 garçons pour le recrutement, alors que des écoles comme Mathieu-Martin de Dieppe et L’Odyssée peuvent piger dans des bassins beaucoup plus considérables.

«On n’était pas les favoris et on avait de grands défis devant nous. On est parvenu à les surmonter.»

De son côté, le quart-arrière des Castors, Olivier Laplante, n’est pas peu fier d’avoir fait mentir les mauvaises langues.

«On rentrait là comme les négligés, tout le monde nous sous-estimait. Mais on a réussi à gagner. On voulait la victoire plus qu’eux. On voulait prouver à tout le monde qu’on était capable. C’est ce qu’on a fait, malgré des joueurs fatigués (à cause du manque de profondeur)», explique l’élève de 12e année.

C’est la preuve que travailler fort porte ses fruits, selon l’entraîneur.

«On était prêts. On a fait nos préparations comme entraîneurs et comme équipe pour être mieux préparés et de mieux jouer. Avant la Coupe Évangéline, on a eu une pause de trois semaines. Comme on est une petite équipe, on ne pouvait pas faire des entraînements à 12 contre 12. Sans matchs réguliers, on n’a pas eu l’occasion de bien se préparer.»

«La défaite contre L’Odyssée à la Coupe Évangéline et nos succès la semaine suivante contre St. Malachy’s nous ont permis de mieux nous préparer pour la finale. Mais c’est grâce à des efforts de tous les côtés, tant des entraîneurs que des joueurs, qu’on a pu atteindre notre potentiel.»

Comme les Castors comptaient sur à peine 30 joueurs, la fatigue était aussi un enjeu. Certains joueurs ont joué tout le match prenant part à l’offensive comme à la défensive.

L’attaque des Castors a surtout été l’affaire des jeux au sol.

«On avait deux porteurs de ballon – Henry Masson et Zachary Thériault – très intelligents. Ils bougent très vite et très bien. Ils ont fait de gros jeux qui nous ont aidés à gagner», souligne Olivier Laplante.

«Nos porteurs de ballons ont très bien joué, mais il ne faut pas oublier la contribution de nos receveurs de passes qui ont bien bloqué, reprend l’entraîneur. On a aussi fait plusieurs petites passes pour tirer avantage de la défensive adverse».

«À la défensive, ça a vraiment été une affaire d’équipe. Nos joueurs étaient toujours bien placés pour empêcher le jeu par les airs», poursuit-il.

Selon Steve Drisdelle, c’est ultimement le travail d’équipe qui a mené sa troupe à la victoire.

«La victoire était vraiment méritée. Les porteurs de ballons (Masson et Thériault) ont fait de très bonnes courses. Jonah Lockhart comme bloqueur et receveur de passes a tellement bien joué. Justin Shin, un de nos secondeurs à la défensive, a joué une de ses meilleures parties de la saison. Cette recrue a vraiment joué comme un vétéran. Le quart Olivier Laplante a aussi très bien géré la partie.»

Place au recrutement

S’il est encore tôt pour parler d’offres et de signatures avec des collèges ou des universités pour la prochaine année scolaire, Drisdelle admet que certaines écoles ont montré signe de vie. Des représentants des Filons du Cégep de Thedford Mines – qui comptent déjà quelques anciens Castors dans leur alignement – étaient de passage dans la capitale lundi.

«On essaie de trouver des places à tous nos finissants qui désirent continuer à pratiquer le sport», explique l’entraîneur.

C’est la voie qu’entend emprunter le quart-arrière Olivier Laplante la saison prochaine.

«Je pense bien me diriger vers un Cégep pour continuer mon éducation et aussi pour continuer mes sports.»

Une équipe à reconstruire

Pour la prochaine saison, les entraîneurs entament déjà la préparation.

«On commence déjà les discussions avec les trois écoles (1re à 8e) de la région pour trouver des recrues. Certains pensent déjà jouer la saison prochaine. On pense donc pouvoir remplacer nos joueurs clés qui nous quittent. Mais on doit tout recommencer le travail avec le groupe de leadership pour la prochaine saison. Les discussions sont entamées et les entraînements individuels sont déjà amorcés», résume Steve Drisdelle.

En bref… Il y a une douzaine de Castors qui évoluent dans d’autres sports pour l’École Sainte-Anne. Six joueurs font partie de l’alignement de l’équipe de hockey de l’école alors que les six autres évoluent avec l’équipe de basket-ball…

Si c’était la première saison complète de football de Olivier Laplante, le quart-arrière pratique aussi plusieurs autres sports. Il est aussi adepte de hockey, de volleyball, de golf, de soccer et de lacrosse.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle