IJL – Réseau Presse – Acadie Nouvelle

Le disc-golf semble de plus en plus populaire au Nouveau-Brunswick et la pandémie a contribué à ce phénomène, si l’on se fie à l’augmentation des terrains aménagés et aux joueurs de plus en plus nombreux sur les parcours.

Comme pour le golf traditionnel, le disc-golf se joue sur un parcours de 18 paniers (au lieu de 18 trous). Plutôt que de frapper des balles, les joueurs lancent des disques de plastique qui ressemblent à des frisbees, mais sont plus durs et plus compacts. Il faut envoyer le disque dans le panier avec le moins de lancers possibles.

En 2017, Dieppe a ouvert son terrain de disc-golf. Riverview a maintenant le sien depuis quelques jours et, éventuellement, Saint-Jean et Miramichi auront les leurs au cours de la prochaine année.

Une longue préparation de plusieurs mois, pour ne pas dire d’années, précède chaque ouverture de terrains. Il faut qu’ils soient bien aménagés. Benjamin Smith a conceptualisé le terrain de Dieppe et maintenant il procède aux dernières retouches sur celui de Riverview. L’homme de Pugwash en Nouvelle-Écosse est pratiquement devenu un spécialiste en la matière. Plusieurs terrains des provinces atlantiques portent sa signature. Jusqu’à présent, il en a créé 32.

«Je me sens privilégié de faire ça. Je réalise combien c’est unique comme travail», dit-il. Benjamin Smith croit qu’au plus, une soixantaine de personnes exercent ce type d’emploi en Amérique du Nord. Il constate que la plupart de ceux qui le font, le font à temps partiel, et non pas à temps plein comme lui.

Lui-même un fervent joueur de disc-golf, il découvre le sports par hasard en 2002, alors qu’il vit aux États-Unis. Après avoir eu la piqûre, au fur et à mesure de ses déplacements, il joue sur chaque terrain dans chacune des ville où il se rend. Pendant une bonne décennie, il affirme en avoir foulé une bonne centaine aux États-Unis.

Lorsqu’il revient en Nouvelle-Écosse en 2007, il se demande comment il fera pour continuer à jouer. Il s’achète alors 10 paniers de disc-golf et les installe sur le terrain familial.

Puisqu’il est devenu propriétaire d’une entreprise en aménagement, il est apparu évident au fil du temps qu’il allait se lancer dans la conception de terrains de disc-golf.

Depuis ce temps, il en construit en moyenne deux par année. La pandémie de la COVID-19 a contribué à rendre le sport encore plus populaire, croit Benjamin Smith. Depuis deux ans, il a aménagé deux parcs de disc-golf à Terre-Neuve, quatre au Cap-Breton, un à l’Île-du-Prince-Édouard et un autre à Riverview. Il prévoit travailler sur six autres projets au cours de la prochaine année, dont un à Miramichi et un autre à Milford, près de Saint-Jean, qui ouvrira officiellement au printemps.

Riverview

Le terrain de disc-golf de Riverview est un parcours de 18 paniers. Au moment de l’entrevue, il ne restait que les enseignes à installer. Selon Benjamin Smith, ce projet est un partenariat entre la Ville de Riverview et l’école Claude D. Taylor. Le nouveau parcours est d’ailleurs situé à proximité de cette école. Un groupe de joueurs du coin souhaitaient également cette réalisation.

«C’est un beau parc, vante le concepteur. Il est court, mais il y a beaucoup d’arbres. Il est excellent pour la famille et a été conçu pour les nouveaux joueurs.»

Le parc n’était pas encore ouvert que déjà des gens démontraient leurs prouesses sur le nouveau terrain. Selon Benjamin Smith, lors de ses deux visites la semaine dernière, il y avait une soixantaine de personnes qui jouaient. Il a vu entre autres des enfants avec leurs grands-parents. Il considère ce projet parmi ses plus beaux succès car l’engagement communautaire est très élevé.

Deux éléments importants sont pris en considération par le principal intéressé lorsqu’il crée un terrain. Premièrement, le plaisir: il faut que le parcours soit plaisant à jouer, avec ses défis, en donnant le goût au joueur de revenir. L’autre facteur important, c’est la sécurité. Il souhaite rendre son parcours de jeu le plus accessible possible au public.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle