Excitée. C’est le mot qu’a utilisé Geneviève Lalonde pour décrire comment elle se sentait quelques minutes avant de s’embarquer dans l’avion devant la mener vers la capitale nationale, où auront lieu ce samedi les Championnats canadiens de cross-country.

Quand il s’agit de cross-country, le plaisir prime avant tout pour la double olympienne de Moncton. Dans son livre à elle, pour paraphraser le bon vieux Stan dans Les Boys, le cross-country est synonyme de bonheur.

Bien sûr, le plaisir n’empêchera pas Geneviève Lalonde de tout donner pour l’emporter devant ses rivales, samedi, sur le tout nouveau tout beau parcours des parcs Wesley et Clove.

«Je m’en vais d’abord là pour m’amuser, prévient d’entrée de jeu la jeune trentenaire. J’ai toujours adoré le cross-country. C’est comme un terrain de jeu pour moi. J’ai hâte. Je suis excitée.»

«J’ai même découvert que c’est possible qu’il y ait soit de la neige ou de la pluie. J’aime ça quand le climat est difficile. Tant qu’à s’amuser, amusons-nous», lance-t-elle en riant aux éclats.

Concernant le parcours, elle a bien sûr fait ses propres recherches.

«Tout le monde va partir à égalité puisqu’il s’agit d’un nouveau parcours. Même les locaux n’ont pas encore eu la chance d’y courir. C’est excitant parce que nous ne savons pas à quoi nous attendre. Mais de ce que j’ai pu apprendre, c’est un parcours assez plat», mentionne-t-elle.

Sur les presque 1000 athlètes attendus à Ottawa, 20 proviennent du Nouveau-Brunswick.

«C’est plus que lors des dernières années, confie Lalonde. C’est super. J’ai l’intention d’aller les saluer.»

Dans la division féminine senior, Geneviève Lalonde devra surtout se méfier de la Québécoise Jessy Lacourse, de Victoriaville. La coureuse du Rouge et Or de l’Université Laval vient tout juste de rafler l’or aux Championnats canadiens universitaires présentés sur les Plaines d’Abraham, à Québec.

L’Albertaine Maria Bernard-Galea, ainsi que les Ontariennes Sasha Gollish, Victoria Coates et Lindsay Carson seront également de la partie.

Toutefois, parce que les Championnats du monde qui devaient avoir lieu à Bathurst, en Australie, ont été remis au même endroit en février 2023, plusieurs coureuses ont pris la décision de ne pas se présenter, puisque que ce sont les résultats des championnats de 2022 qui seront retenus pour la composition de l’équipe nationale.

C’est le cas, entre autres, de Sarah Inglis, qui a devancé Lalonde par 18 secondes lors des récents Championnats provinciaux de la Colombie-Britannique.

Chez les hommes senior, Connor Black, Lucas Bruchet, John Gay, Charles Philibert-Thiboutot, Mike Tae et Dylan Wykes figurent parmi les favoris.

À noter que les abonnés de RunnerSpace+ pourront regarder toutes les courses sur AthleticsCanada.TV. La diffusion débutera à 9h20, heure de l’Atlantique.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle