Fortement déçu par le rendement du Titan d’Acadie-Bathurst, Sylvain Couturier a décidé de passer à l’acte en congédiant l’entraîneur Mario Durocher, jeudi matin.

Durocher, qui est devenu en début de saison le troisième entraîneur avec le plus de victoires (546) dans l’histoire de la LHJMQ, écope donc pour les piètres performances de l’équipe.

Après avoir remporté six de ses sept premiers matchs, le Titan n’a remporté que trois de ses 13 derniers duels. Il n’a de plus pas remporté un seul match sur la route en temps réglementaire depuis le 2 octobre.

«C’est un cliché, mais c’est la loi du sport, affirme Couturier. C’est plus facile de changer l’entraîneur.»

Le rendement du Titan (9-9-2), qui occupe le huitième rang de l’Association Est et la 14e place du classement général, est très loin d’enchanter l’état-major de l’équipe.

«Ce ne sont pas les victoires et les défaites qui dérangent le plus, mais bien la façon dont l’équipe joue. C’est le rendement qui inquiète le plus», révèle Couturier.

«Ce n’est pas normal que nous soyons déclassés au niveau de l’effort soir après soir. Ce n’est également pas normal que nous ne soyons pas bons dans les détails et que nous causions autant de revirements. Le talent est pourtant là. Nous ne sommes pas un club de ,500. Je ne peux croire ça», mentionne Couturier, qui dit avoir rencontré les joueurs plus tôt jeudi.

«Je leur ai fait savoir que la balle était maintenant dans leur camp. C’est à eux de répondre. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que je rencontrais les joueurs dans les dernières semaines. J’ai aussi rencontré quelques fois le groupe de leaders», note-t-il.

«Certains gars dans ce vestiaire semblent se sentir dans une zone de confort. Ils risquent d’avoir une méchante surprise. Nous sommes sérieux dans notre volonté de gagner cette année. S’il y a des gars qui ne veulent pas embarquer, ils vont débarquer», s’exclame le d.g.

«J’ai choisi la solution facile en congédiant l’entraîneur. Nous allons maintenant espérer que ce vent de fraîcheur va relancer le club», souhaite Couturier.

Avec une équipe composée de 10 joueurs ayant pris part à un camp d’entraînement de la Ligue nationale en septembre, il est clair que le rendement de l’équipe est nettement en deçà des attentes.

«Après tout ce que l’organisation fait pour placer les joueurs dans un contexte gagnant, que ce soit au niveau de l’école, du gymnase, des conférences, peu importe quoi, il serait à peu près temps que nous obtenions un retour d’ascenseur. Parce que là, de la façon dont ils jouent, quand bien même nous aurions Scotty Bowman derrière le banc, si l’effort n’est pas là nous aurons les mêmes résultats», souligne Couturier.

Le d.g. est déjà à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef qu’il espère nommé dans les prochaines semaines. D’ici là, Greg Leland va assurer l’intérim avec l’aide de Dennis Martindale.

«Je recherche un entraîneur d’expérience qui a déjà gagné. Je veux aussi un homme qui saura remettre de l’ordre dans le vestiaire. Je vais compléter ma liste aujourd’hui. Même si ce n’est jamais évident de trouver un entraîneur à ce temps-ci de l’année, j’ai déjà quelques gars en tête», dit-il.

Il n’est également pas question de se limiter seulement aux candidats pouvant s’exprimer dans les deux langues. Il est donc possible que le nouvel homme de banc soit un unilingue anglophone.

«Nous sommes presque déjà en décembre et je ne me mettrai pas de bâtons dans les roues pour une question de langue, mentionne-t-il. Je vais embaucher le meilleur entraîneur disponible. L’idéal serait de trouver le bon homme le plus rapidement possible afin qu’il puisse avoir le pouls de l’équipe avant que nous ne procédions à des changements pendant la période des Fêtes. Mais comme je l’ai dit, nous allons d’abord nous assurer de trouver le bon entraîneur.»

Le Titan reprend l’action samedi après-midi en accueillant les puissants Remparts de Québec. Dimanche après-midi, le Drakkar de Baie-Comeau sera en ville.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle