Mathieu Haché a eu l’air de tout sauf d’un joueur en fin de carrière, le week-end dernier, dans le Circuit régional de hockey. Pourtant âgé de 36 ans, le solide gaillard des Castors de Saint-Quentin a amassé, tenez-vous bien, pas moins de cinq buts et cinq passes dans les deux victoires des siens.

Utilisé au sein d’un trio complété de Peter Boyd et Dannick Thériault, Haché et ses compagnons sont grandement responsables de la présence des Castors (5-1-0) au sommet du classement du CRL (avant les parties de vendredi soir).

«Ç’a été une bonne fin de semaine, mais le plus important à mes yeux ce sont les deux victoires, affirme l’ailier gauche de 6 pieds 2 pouces et 210 livres. Nous avons vraiment une très belle équipe. Notre objectif cette saison est de gagner le championnat. C’est le mot d’ordre.»

«À mon âge, les statistiques individuelles sont moins importantes. C’est sûr qu’on veut produire des points et paraître bien, mais ce que je veux surtout c’est la coupe. Ça ne sera cependant pas facile parce qu’il y a une belle parité dans la ligue. C’est surtout après Noël que nous allons voir quelles sont les meilleures équipes. Je m’attends à ce que le Dynamo de Kedgwick (1-3-1) et les Draveurs du Bas-Madawaska (0-3-1) soient difficiles à battre quand ils auront leur équipe complète», soutient-il.

Haché avait également des bons mots au sujet de son nouveau compagnon de trio, Peter Boyd, lui aussi auteur de 10 points en fin de semaine dernière. Boyd, qui a disputé près de 200 parties chez les professionnels, occupe le deuxième rang des pointeurs de la ligue avec 18 points, dont 11 buts. Seul Dean Ouellet (5-15=20), des Panthères, le devance dans la colonne des points.

«Ç’a vite cliqué avec Boyd. C’est un joueur complètement différent de Philip Nazair, avec qui j’ai surtout joué dans les dernières années. Boyd, tu vois qu’il a joué à un niveau très élevé. C’est un joueur qui fonce et qui est toujours sur la rondelle», raconte Haché.

Quand on lui demande à quoi il doit cette quasi résurrection, lui dont le rendement offensif avait diminué lors des dernières campagnes, il répond qu’il est simplement en plus grande forme. Rien à voir donc avec le sirop d’érable ou un quelconque miracle.

«Je suis sur la glace pratiquement tous les jours, confie-t-il. En plus des Castors, je joue deux fois par semaine dans une ligue de garage avec mes amis et je suis également entraîneur dans l’équipe de mon fils âgé de 6 ans, William, dans le hockey initiation.»

Le petit William se débrouille d’ailleurs déjà très bien. Et à écouter le paternel, il risque de suivre ses traces. Mais, comme Mathieu Haché n’a pas l’intention de faire un John Nadeau de lui-même et de jouer jusqu’à 50 ans (ou presque), ne vous attendez pas à ce que papa et fiston jouent un jour ensemble au niveau senior.

«Non», lance-t-il en riant aussitôt qu’il entend le nom de John Nadeau.

«Ça fait déjà cinq ans que je dis que c’est ma dernière saison. Désormais, je prends ça une journée à la fois. Je joue chaque partie comme si c’était ma dernière. Ça devient de plus en plus difficile avec le temps. Déjà, je dois m’absenter pour des matchs. Je serais même surpris si je joue plus d’une douzaine de matchs en saison régulière», ajoute Mathieu Haché.

Les autres membres de l’équipe des Castors sont les gardiens Travis Fullerton, Pierre Ouellette et Benoit Desjardins, les arrières Luc Deschênes, Mathieu Labrie, Francis Poirier, Hugo Thériault, Miguel Thériault et David Bossé, de même que les attaquants Maxime Cayouette, Brandon Coulombe, Eddie Banville, Adam Crowe, Simon Horth, Maxime Lévesque, Roch Thériault, Gino Ouellet, Jason Thibault, Shayne Thériault, Yannick Thibault et Rémi Ouellette.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle