Les vétérans ont la cote ces jours-ci dans le hockey senior.

Mathieu Haché, des Castors de Saint-Quentin, a enregistré pas moins de 10 points en fin de semaine dernière dans le Circuit régional.

Les Marchands de Shippagan-les-Îles, eux, viennent d’annoncer les retours de Billy Bezeau et Charles Bergeron qui, avec l’autre doyen du club Samuel Paquet, sont de véritables institutions dans cette région.

Et c’est sans oublier les frères Mockler, Ryan et Eric, des Maraudeurs de Dalhousie, qui ont totalisé 19 points à eux deux lors du premier week-end d’activités de la LHSAC.

Ryan (2-4) et Éric (1-5) ont d’abord obtenu six points chacun dans le gain de 8 à 6 sur les Marchands, puis ils ont ajouté respectivement cinq (1-4) et deux (2-0) autres points devant les Mooseheads de Chaleur. Les 11 points de Ryan Mocker lui ont bien entendu permis d’être choisi le joueur de la semaine dans la LHSAC.

«Ç’a mieux été que je ne l’aurais cru», a révélé Ryan, qui célébrera le 20 décembre son 39e anniversaire. Son frère Éric, lui, en a 36.

«Obtenir 11 points en deux parties, c’est quelque chose que je n’avais pas fait depuis très longtemps, dit-il. Même qu’avec un peu de chance j’en aurais eu plus. Mon frère Éric, Olivier (Gendron) et moi-même avons obtenu plusieurs autres belles chances de marquer.»

Mockler aime beaucoup ce qu’il voit dans l’entourage de l’équipe. En fait, il trouve que ça «sent très bon».

«Dans la tête des gars, nous avons le sentiment d’avoir la meilleure équipe de la ligue. Nous nous voyons comme les favoris. Bien sûr, il va y avoir beaucoup de travail à faire parce qu’il y a d’autres bonnes équipes, mais nous avons de grosses attentes», confie-t-il.

«Nous avons pas mal la même équipe qu’il y a deux ans, quand la COVID-19 a tout annulé alors que nous étions en route vers la finale. Nous avions le vent dans les voiles et notre but est de poursuivre ce que nous avions alors commencé. Et puis, c’est tellement plaisant de jouer dans un aréna plein tous les soirs. Nous avons notre match d’ouverture, samedi soir contre Tracadie, et les gars sont motivés par ça», souligne Ryan Mockler, qui sera toutefois absent pour des raisons familiales.

«Je vais rater quelques parties ici et là pour passer du temps avec ma famille. C’est pas évident de se sauver de la maison la fin de semaine avec trois enfants à la maison», lance-t-il en riant.

«Je suis l’entraîneur de mon fils Ryan dans le hockey initiation et je tente de suivre le plus possible ma fille Lilly dans son cheerleading. Mais en fin de semaine, on veut prendre le temps de fêter la petite Jaxie, qui va avoir 1 an en fin de semaine», poursuit Mockler.

Pas question toutefois d’arrêter de jouer, même s’il admet qu’il ne lui reste probablement pas beaucoup de saisons devant lui.

«Je prends ça une saison à la fois, mais j’aime encore ça. J’adore le hockey senior parce que j’aime la compétition. C’est aussi pourquoi je n’aime pas jouer dans une ligue de garage. Ce n’est pas du tout la même chose que le hockey senior. C’est totalement différent. Et moi, j’ai besoin de la compétition», ajoute-t-il.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle