François Richard, Craig Thorne et Ryan Evans sont les meilleurs espoirs de médaille de la délégation néo-brunswickoise qui prend part aux Championnats canadiens d’athlétisme, en fin de semaine, au Parc athlétique MacLeod de Langley, en Colombie-Britannique.

De un, Richard est un sérieux candidat pour l’argent dans le 3000m steeple chez les moins de 20 ans.

Si le Québécois Xavier Lemaître semble intouchable, les absences du Britanno-Colombien Gage Zenette et de l’Ontarien Owen Lockyer ouvrent la porte à l’Acadien et au Québécois Mathis Vallières qui occupent respectivement les quatrième et cinquième places du classement canadien en 2022.

Dans le 110 m haies, Craig Thorne et l’Ontarien Joey Daniels voudront sûrement profiter de l’absence de l’Olympien Damian Warner pour se hisser sur la plus haute marche du podium.

Cette année, Daniels a jusqu’ici réalisé le meilleur chrono des deux favoris avec un temps de 13s77, soit 10 centièmes de mieux que les 13s87 du Néo-Brunswickois âgé de 21 ans.

«Mon plan de match est de courir ma course et d’exécuter ce que j’ai fait récemment dans mes entraînements. Je crois que si je fais cela, j’ai une bonne chance de bien terminer dans l’ensemble. En tout cas, je m’attends à réaliser un temps rapide», a fait savoir le sprinteur de Quispamsis, mercredi soir.

Dans l’épreuve du décathlon senior, le Saint-Jeannois Ryan Evans devrait lui aussi profiter de l’absence de l’Ontarien Damian Warner pour obtenir son premier podium national à vie au niveau senior. C’est sans oublier que les Ontariens Philip Frank et Shawn Beaudoin ont eux aussi déclaré forfait.

Bref, si le Britanno-Colombien Rostam Turner, considéré comme le deuxième meilleur décathlonien au pays derrière Warner, semble hors de portée, le Néo-Brunswickois de 23 ans est en très bonne position pour se hisser sur la deuxième marche du podium.

En entrevue, Evans a toutefois refusé de parler de la possibilité d’atteindre le plateau des 6500 points pour la première fois de sa carrière, lui dont le record personnel est de 6418 points réalisé il y a un an.

«Je n’ai pas de pointage en tête, dit-il. Je tente plutôt de me concentrer sur chaque épreuve de façon individuelle. Si je fais bien dans chaque épreuve, ça va me mener à un bon résultat au final.»

«Rostam est évidemment le favori. C’est un grand athlète qui possède aussi une vaste expérience. Pour ma part, je peux seulement contrôler ce que je peux contrôler. Tout ce que je peux me souhaiter c’est de compétitionner au meilleur de mes habiletés et de réaliser ce que je pense être en mesure de faire», confie Evans.

«Il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver au cours des 10 épreuves de la compétition. Je vais faire tout mon possible pour bien faire et me retrouver sur le podium», ajoute-t-il.

Parmi les autres athlètes à surveiller chez les Néo-Brunswickois, il y a évidemment Jack Berkshire au 400m senior.

Le longiligne sprinteur de Fredericton entend tout donner pour prendre part à la finale.

«Mon principal objectif est de faire la finale. J’aimerais bien réussir un top-5. À savoir si je peux courir sous les 47 secondes, j’en doute. Je ne crois pas être rendu là dans ma préparation physique en ce moment», révèle Berkshire.

Si l’Albertain Austin Cole, le Britanno-Colombien Nathan George ainsi que les Ontariens Michael Roth et Jalon White devraient logiquement se faire la lutte pour les quatre premières places, la bataille s’annonce également intéressante pour la cinquième position entre Berkshire, les Ontariens Tyler Daniel Harper, Ethan Smith et Emmett Bravais, et le Québécois Azer Khelifa.

Notons également les participations du sprinteur Jordan Henri, de Moncton, au 100m senior, et de la sprinteuse Carys Jacobson, de Fredericton, au 100m M20.

Attention au trio d’Aetos

Si les étoiles peuvent bien s’aligner, c’est pas moins de six médailles que les athlètes paras Christel Robichaud, Rémi Ouellette et Dante Cormier, tous trois du club Aetos de Moncton, ramèneront dans leur valise de Langley.

Robichaud, la vétérane du trio, vise évidemment l’or au lancer du poids F-56. Après tout, c’est elle la meilleure au pays dans cette discipline. Son jet de 6m49 réalisé en 2021 se veut d’ailleurs le record canadien.

«Comme j’ai seulement commencé l’entraînement en mai, je ne crois pas que je serai en mesure de battre mon record en fin de semaine. Je vais quand même essayer, mais je vise plus d’y arriver en août pour les Jeux du Canada», indique l’athlète de Moncton.

«À Langley, je suis juste contente d’être ici et d’avoir enfin l’occasion de voyager de nouveau. Ça fait du bien», ajoute Robichaud qui devrait aussi se tailler une place sur le podium au lancer du disque F-56.

Rémi Ouellette, 16 ans, devrait livrer une belle bataille à l’Albertain Andrew Livingstone dans les épreuves du lancer du poids T-41 et du lancer du disque T-41.

«C’est ma première expérience sur la scène nationale et je suis excité, avoue le jeune lanceur de Haute-Aboujagane qui fréquente l’école Louis-J.-Robichaud. Je vise d’atteindre les 20 mètres au disque et près de 7 mètres au poids. Ce sont selon moi des objectifs réalistes.»

De son côté, Dante Cormier, lui aussi âgé de 16 ans, prendra part aux trois épreuves de sprint dans la catégorie T-34, soit le 100m, le 200m et le 400m. S’il en sera lui aussi à sa première expérience sur la scène nationale, ça n’empêche pas l’adolescent de Riverview de viser les 19 secondes au 100m, les 38 secondes au 200m et aux environs de 80 secondes au 400m. «Les gars contre qui je vais compétitionner sont plus expérimentés que moi, alors un podium n’est pas vraiment un objectif», soutient l’étudiant de l’école Riverview High.

Cormier possède néanmoins d’excellentes chances de remporter une médaille dans les épreuves de 200m et de 400m.

L’entraîneur du club Aetos, Steve LeBlanc, a bien hâte de voir ses trois athlètes à l’œuvre.

«Rémi et Dante, c’est difficile de savoir s’ils vont réussir à gagner des médailles, mais ça reste quand même très possible. Ils n’ont cependant que 16 ans. C’est leur première expérience nationale et je vois qu’ils sont nerveux. En fin de semaine, c’est davantage pour eux une préparation pour les Jeux du Canada. Pour ce qui est de Christel, elle m’a l’air en forme», soutient LeBlanc.

À noter que Rémi Ouellette et Dante Cormier se connaissent très bien puisqu’ils évoluent tous deux au sledge hockey et ont en commun le rêve de représenter un jour le Canada sur la scène internationale dans ce sport.

Liste des 24 athlètes du Nouveau-Brunswick qui prennent part aux Championnats canadiens d’athlétisme de 2022

ASEA de Moncton

Anne Kling, senior, 100m et 200m.

AETOS de Moncton

Dante Cormier, para 34, 100m, 200m et 400m; Rémi Ouellette, para 41, lancer du poids et lancer du disque; Christel Robichaud, para 56, lancer du poids et lancer du disque.

SJTC de Saint-Jean

Ethan Wilkie, senior, 400m; Kalevi Karhi, M20, 800m et 1500m; Benjamin Perrett, senior, 800m; Mitchell Kean, senior, 1500m; Quinn Eberts, M20, 3000m; Craig Throne, senior, 110m haies; Isaac Cull, senior, 3000m steeple; Chance Blackstone, senior, 3000m steeple; Ryan Evans, senior, décathlon; Carys Jacobson, M20, 100m, 200m et relais 4x100m; Shelby MacIsaac, M20, 100m, 200m et relais 4 x 100m; Peighton Johnson, senior, 800m; Hilary Bishop, M20, 1500m et relais 4x100m; Ivy Bialowas, M20, 5000m et relais 4x100m; Emily Trites, senior, 5000m; Julia LeBlanc, senior, heptathlon.

Sans club attitré

Jordan Henri, senior, 100m; Jack Berkshire, senior, 400m; François Richard, M20, 3000m steeple; Bridget Brennan, senior, 200m et 400m haies.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle