Malik Gibbs s’est amené à Saint-Jean avec la ferme intention d’en mettre plein la vue en athlétisme 12-13 ans et c’est exactement ce que le jeune représentant du Madawaska-Victoria a fait. L’athlète de Saint-Basile a battu deux records des Jeux de l’Acadie, dont celui du saut en hauteur qui datait de 35 ans.

Gibbs a d’ailleurs réalisé son exploit de 1m55 devant l’ancien recordman Mario Breau qui, en 1987, avait réalisé un bond de 1m54 aux Jeux de Memramcook, où sera justement présentée la 42e Finale en 2023.

«Je savais que j’avais mes chances de battre le record du saut en hauteur. Mes entraîneurs m’ont dit que j’étais capable, que le record était de 1m54 et qu’il remontait à 1987. Je sautais déjà 1m55 à l’entraînement», révèle le sympathique athlète.

Gibbs a aussi battu le record du 80m en ralliant la distance en 10s39, soit cinq centièmes de mieux que l’ancienne marque de 10s44 qui était d’ailleurs la propriété d’un ancien porte-couleurs du Madawaska-Victoria depuis 2013, Cameron Levesque.

Gibbs a ajouté une médaille de bronze dans le relais 4×100 mètres.

Cory Ferguson en est un autre chez les garçons 12-13 ans qui a su tirer son épingle du jeu. Le coureur de Kent a remporté deux médailles d’or en triomphant dans le sprint de 150m en 20s31, de même qu’au 800min en 2m36s09. Ferguson a d’ailleurs expliqué de belle façon sa victoire au 800m, où il a fait montre d’un sens aigu au niveau tactique.

«À un moment donné, j’ai laissé le gars de Chaleur (Louis Allain, 2min41s73) me dépasser pour le tester, mais aussi pour le fatiguer, confie le rusé adolescent. Puis, quand j’ai vu qu’il fatiguait, j’ai ouvert la machine.»

Chez les filles, également au 800m, Emma Bernard, du Sud-Est, a complété un triplé multicolore en remportant l’épreuve en 2min55s96. Elle avait auparavant gagné l’argent au 1200m et le bronze, samedi, au soccer.

«J’ai commencé à sprinter juste au bon moment, dit-elle. Mon entraîneur (Alain Lavoie) m’a dit d’ouvrir la machine après le virage du deuxième tour et c’est ce que j’ai fait.»

Dans ce qui s’est avéré l’une des courses les plus excitantes de la journée, Yanick LeBreton, de la Péninsule acadienne, a triomphé par seulement trois centièmes de seconde au 1200m. LeBreton, auteur d’un chrono de 4min21s37, a devancé Frédérick Morin, du Madawaska-Victoria, qui a complété la course en 4min21s40.

Ce qui a rendu la course d’autant plus intéressante est le fait que les deux jeunes ont adopté une stratégie complètement différente.

Alors que LeBreton a dominé de bout en bout, Morin, lui, a entamé la course en sachant se faire oublier avant d’entamer une belle remontée dans les derniers 250 mètres. Il lui a malheureusement manqué quelques mètres supplémentaires pour devancer LeBreton.

«Quand je cours, j’improvise beaucoup, mentionne LeBreton. J’ai commencé la course rapidement et il était hors de question que je ralentisse ensuite.»

Notons finalement la victoire plus que facile de Frédéric Louis Roy, du Sud-Est, au javelot. Avec un jet de 39m83, Roy a dominé tous ses opposants par plus de 11 mètres.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle