Après une période de vaches maigres, le programme de football des Matadors de l’école Mathieu-Martin est convaincu que le moment est enfin venu de retrouver sa place parmi l’élite. La formation de Dieppe a d’ailleurs adressé un sérieux message aux autres équipes du circuit provincial en écrasant les Highlanders de Bernice MacNaughton par la marque de 40 à 0, vendredi, au terrain Rocky Stone.

L’entraîneur-chef Philippe Long le clame haut et fort, les Matadors veulent tout rafler sans rien laisser aux autres.

«Nous voulons la coupe Acadie, la coupe Champlain, le championnat de la saison régulière et le championnat des séries éliminatoires. Nous voulons absolument tout gagner et les gars vont tout donner pour y arriver», soutient Long.

Il faut dire que les Matadors sont un club à maturité. Le leadership commence par les quatre capitaines, soit le demi défensif Gabriel Lévesque, le joueur de ligne défensive Alec Robinson, le receveur de passe Samuel Parent et le quart-arrière David Pellerin.

Ajoutez à ce quatuor le receveur de passe Cédrick McLaughlin, les porteurs de ballon Miguel Bourque et Payton Sanipass, le joueur de ligne offensive David Hamilton, ainsi que les joueurs de ligne défensive Finnigan MacDonald et George Mumbili.

Tout ce beau monde, en plus des 35 autres membres du club, se sont présentés au camp d’entraînement avec le moral gonflé à bloc.

La culture que Long et son groupe d’entraîneurs tentent d’établir depuis leur arrivée en 2018 commence à rapporter.

«Le manque de stabilité avant notre arrivée a été un facteur dans les insuccès de l’équipe, estime Long. Les Matadors ont eu sept entraîneurs en l’espace de 10 ans avant que nous ne prenions l’équipe en main. Il a donc fallu instaurer une nouvelle culture.»

«Quand les gars se sont présentés au camp, nous avons tout de suite vu une différence avec l’an dernier. Les gars sont déterminés à avoir du succès. Ils sont sérieux et ils ont compris que le succès commence par le travail dans les entraînements», confie l’entraîneur-chef des Matadors.

Cela dit, Philippe Long n’hésite pas à dire qu’il y a encore place à beaucoup d’amélioration.

«Nous avons aimé ce que nous avons vu dans le premier match, mais nous avons également vu plusieurs choses dans lesquelles nous pouvons nous améliorer. Nous allons travailler là-dessus pour nous assurer d’être à notre meilleur pour les séries éliminatoires», ajoute Philippe Long.

En bref…

Cinq joueurs des Matadors seront assurément scrutés à la loupe par les équipes collégiales et universitaires dans les prochaines semaines. Il y a bien sûr le grand receveur de passe Samuel Parent, les joueurs de ligne défensive Finnigan MacDonald, George Mumbili et Alec Robinson, ainsi que le demi défensif Gabriel Levesque…

Philippe Long ne tarit pas d’éloges envers ses deux porteurs de ballon Miguel Bourque et Payton Sanipass. «Miguel, c’est un petit joueur agile qui se déplace bien dans le trafic. Peyton, lui, est un costaud avec de la puissance»…

Deux nouveaux entraîneurs ont rejoint le programme des Matadors, soit Serge Bourque et Sébastien Charrette. Ils vont s’occuper des joueurs de ligne offensive. Les autres entraîneurs sont Daniel Comfort (quarts-arrière), Jonathan Diodati et Rémi Richard (receveurs de passe), Donald Pellerin et Mathieu Girouard (porteurs de ballon), Michel Gallant (joueurs de ligne défensive), Nicholas Savoie (secondeurs) et Sean Boucher (demis défensifs)…

Les Matadors ont maintenu un dossier de trois victoires et trois défaites en 2021. Ils ont subi l’élimination en s’inclinant 12 à 0 devant les Olympiens de l’école L’Odyssée de Moncton en demi-finale…

Les Matadors ont remporté deux bannières provinciales au football. La première remonte en 1985, alors qu’ils avaient battu en finale AAA les Purple Knights de Moncton au compte de 29 à 12. Puis, en 2012, ils ont remporté la bannière AA en défaisant dans le match ultime les Huskies de Hampton 26 à 19…

Les Matadors reprendront l’action ce vendredi en visitant les Blues d’Oromocto…

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle