Après avoir écrit quelques pages dans le livre des records d’Athlétisme Nouveau-Brunswick à bord de son fauteuil roulant, Jacob LeBlanc espère connaître encore plus de succès juché sur sa luge au parahockey.

Le jeune Acadien de 20 ans, originaire de Moncton, vient de se tailler une place au sein de l’équipe nationale du Canada qui prendra part, du 24 au 30 septembre, à la Coupe internationale de parahockey qui aura lieu à Ostrava, en Tchéquie.

Pour le petit attaquant de 5 pieds 6 pouces et 124 livres, qui peut également jouer comme défenseur, c’est une nouvelle qu’il souhaitait entendre depuis longtemps. Lors de ses deux premières tentatives dans des camps de sélection, en 2018 et 2019, il avait malheureusement été retranché. La troisième fois aura été la bonne.

«Quand j’ai reçu le courriel pour me dire que j’étais choisi, ça m’a tout pris pour ne pas me mettre à crier de joie au travail, révèle LeBlanc en riant. J’ai tellement travaillé fort pour obtenir ma place. Je suis pas mal excité.»

Le rêve ultime de LeBlanc, il ne s’en cache pas, c’est de prendre part un jour aux Jeux paralympiques d’hiver.

«Ma place dans l’équipe nationale ne m’assure pas d’une participation aux prochains jeux, mais au moins j’ai maintenant un pied dans la porte. J’ai l’intention de prouver à la Coupe internationale que je mérite ma place», affirme celui qui a abandonné l’athlétisme en 2019 afin de consacrer ses efforts au parahockey.

«J’ai commencé à pratiquer ce sport à l’âge de 9 ans, mais c’est depuis 2015 que je suis dans le système de Hockey Canada. J’ai d’ailleurs laissé tomber l’athlétisme en 2019 au profit du parahockey. Je ne dis pas que je ne retournerai pas à l’athlétisme un jour, mais pour l’instant c’est le parahockey qui me rend heureux», dit-il.

Avec son petit gabarit, vous comprendrez que les qualités de LeBlanc sur la glace sont ailleurs que sur le plan de la robustesse.

«Ma grande force, c’est ma vitesse. À 124 livres, c’est clair que c’est moi qui vais bouger si je me fais frapper par un gros bonhomme de 200 livres. Ma façon de me défendre de tout ça, c’est de me servir de ma vitesse. Sinon, comme joueur, je suis avant tout un joueur offensif, mais je suis quand même fier de mon jeu défensif», mentionne-t-il.

La formation de 21 joueurs regroupe neuf éléments de l’équipe qui a remporté une médaille d’argent aux Jeux paralympiques de Beijing, en Chine, soit Rob Armstrong, Rod Crane, James Dunn, Tyrone Henry, Liam Hickey, Anton Jacobs-Webb, Adam Kingsmill, Zach Lavin et Tyler McGregor.

Un bon tournoi de LeBlanc à Ostrava lui permettra ensuite de participer à la Coupe de parahockey, du 27 novembre au 3 décembre à Bridgewater, en Nouvelle-Écosse, de même qu’au Championnat mondial de parahockey 2023 à une date et un endroit qui n’ont pas encore été déterminés.

En bref… En plus de l’équipe nationale, Jacob LeBlanc évolue également avec les Caps de Fredericton, l’un des quatre formations de parahockey des Maritimes qui se retrouvent certains week-end pour disputer des tournois. Les trois autres clubs sont basés à Charlottetown, Halifax et Sydney… LeBlanc évolue aussi pour une équipe de Montréal qui affronte régulièrement des formations de l’Ontarien… Jacob LeBlanc détient six records provinciaux en athlétisme T54. Il possède ainsi les records du 100m, du 150m, du 200m, du 400m, du 800m et du 1500m…

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle