Si sa première saison à la barre de l’équipe de volleyball des Aigles Bleues de l’Université de Moncton a été un peu difficile (3-10) après avoir pris la direction au pied levé, Joline Richard aura l’occasion de présenter une équipe mieux préparée pour sa deuxième saison à la tête de la jeune formation.

Tout naturellement, Mme Richard a sauté sur l’occasion de mettre ses filles en action tôt dans l’année scolaire – un bon mois avant le début de la saison du Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) – lorsqu’elle a reçu l’invitation pour participer à la Coupe Montréal.

«L’an dernier, on n’a pas eu l’occasion de faire beaucoup d’activités avant le début de la saison. C’était donc un de nos objectifs de faire un voyage dès septembre pour travailler l’esprit d’équipe et pour vivre quelque chose ensemble, explique Joline Richard. Lorsque j’ai eu la demande, j’ai accepté tout de suite.»

À la Coupe Montréal, les Aigles ont pu sauter hors du nid et étirer leurs ailes pour voir ce que l’édition 2022-2023 en devenir avait à offrir sur le terrain.

«Ç’a fait du bien de jouer contre des équipes qu’on ne connaissait pas.»

Si le calibre de jeu y était légèrement inférieur à celui du SUA, le Bleu et Or a récolté trois victoires en quatre rencontres.

«C’est un très bon point de départ pour nous. Ça nous a permis de voir où on est rendu, un bon mois avant le début officiel de notre saison. On a maintenant une meilleure idée d’où on veut mettre nos énergies».

D’entrée de jeu vendredi, l’U de M a eu raison de la formation du Cégep André-Laurendeau 3 manches à 2.

Samedi matin, les Aigles Bleues en ont remis en battant le Cégep Bois-de-Boulogne 3 à 0.

En après-midi, elles se sont inclinées 3 à 0 face au Lynx du Cégep Édouard-Montpetit. Dimanche, les filles de l’U de M ont remporté leur dernière rencontre, 3 à 0 contre le Cégep Garneau de Québec.

Grâce à ses performances à Montréal, Joanie Arsenault, une étudiante de 5e année de Tracadie, s’est mérité le titre de joueuse de la semaine du service des sports de l’Université de Moncton.

«Joanie est une joueuse qui est très impliquée avec l’équipe. Elle a été très solide en fin de semaine», résume Joline Richard.

L’entraîneuse s’empresse aussi de noter l’apport important d’autres joueuses, comme Ivana Urquhart de Saint-Jean, Emily Robichaud de Dieppe, Sara Chiasson de Pointe-à-Bouleau et Cassidy Martin de Dieppe.

«En fin de semaine, tout le monde a eu l’occasion de jouer. Ça a donc été le fun pour toute l’équipe. On a eu la chance d’essayer différentes choses.»

Joline Richard a aussi aimé le jeu de ses recrues.

«Sophie (Hédou d’Edmundston) et Gabrielle (Leclair de Dieppe) ont vraiment bien fait en fin de semaine. Je suis très satisfaite de leur performance. Elles ont un beau futur avec l’équipe. Je suis très contente.»

Outre les entraînements réguliers d’ici le début de la saison (le 28 octobre), les Aigles Bleues poursuivent leur préparation en participant à un tournoi présaison à la mi-octobre, à Halifax. Les Aigles Bleues ont trois joutes à l’horaire contre des équipes de la SUA, soit les Tigers de l’Université Dalhousie (9-5), les Huskies de l’Université Saint Mary’s (11-4) et les Sea-Hawks de l’Université Memorial (2-13).

«Le tournoi (à Montréal) nous a donné une idée d’où on veut s’en aller. Avec le tournoi à Halifax, on devrait pouvoir mieux évaluer comment on se mesure aux autres équipes et ce qu’il reste à travailler pour le début de la saison.»

«On y va à cœur ouvert pour voir où on est rendu dans notre cheminement», résume la pilote de l’équipe de volleyball de l’Université de Moncton.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle