Vendredi, cinq minutes avant que les siens ne sautent sur la glace du Centre Avenir pour un dernier entraînement avant les deux rencontres du week-end, Alexis Daniel était assis dans le vestiaire avec ses coéquipiers quand l’entraîneur-chef Daniel Lacroix leur a annoncé que l’Acadien de Dieppe était le nouveau capitaine des Wildcats de Moncton.

Daniel ne s’en cache pas, cette nouvelle l’a grandement ému.

«Je ne m’y attendais vraiment pas, dit-il. Je savais qu’il y avait des chances pour que j’obtienne une lettre, parce que je faisais partie du groupe de vétérans que Daniel rencontrait régulièrement avec (Anthony) Hamel, (Vincent) Labelle, (Charles) Beaudoin et (Maxim) Barbashev, entre autres. Mais j’étais loin de me douter que c’est moi qui allait devenir le nouveau capitaine.»

Anthony Hamel et Maxim Barbashev seront ses adjoints.

«Je suis vraiment excité parce que c’est un grand honneur. Je suis le capitaine d’une organisation incroyable qui est probablement la meilleure de toute la Ligue canadienne de hockey», affirme Daniel.

Évidemment, cette nomination arrive avec de grandes responsabilités. Le numéro 12 estime cependant qu’il a la chance de compter sur de bons vétérans pour l’aider, sans oublier un personnel d’entraîneurs vers qui il pourra se tourner pour demander conseil à l’occasion.

«C’est sûr que ça ajoute une certaine pression, mais ça ne changera néanmoins pas qui je suis. Mon rôle est de montrer l’exemple aux plus jeunes et aux plus vieux. J’ai toujours retiré une grande fierté à montrer l’exemple depuis mon arrivée avec l’équipe. Je suis le genre de gars qui est toujours positif et qui arrive à l’aréna avec le sourire», confie-t-il.

«Bien sûr, il va y avoir des moments plus difficiles pendant la saison. C’est toujours comme ça dans une saison de hockey. Mais l’important sera de garder un esprit positif et motiver les gars qui en auront besoin. Tu n’as pas besoin de toujours parler pour apporter du leadership. Tu peux aussi le faire en travaillant fort dans les entraînements et dans les matchs», raconte le hockeyeur de 19 ans.

Alexis Daniel est d’ailleurs d’avis que son cheminement peut inspirer les plus jeunes. Il a dû attendre à ses 17 ans avant d’être repêché par les Wildcats en 2020 et qu’en raison de la pandémie qui forçait les clubs à n’inviter qu’un nombre minimum de joueurs, il a bien failli ne pas être du camp d’entraînement. Il a non seulement fait belle figure, mais il a forcé l’organisation à lui faire une place.

Cette saison, outre le fait qu’il compte continuer de prêcher par l’exemple, Alexis Daniel aimerait atteindre le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière et, à plus long terme, convaincre les Wildcats de lui réserver l’un des trois casiers comme joueur de 20 ans en 2023-2024.

En bref… Alexis Daniel est le cinquième capitaine acadien dans l’histoire des Wildcats après Mario Cormier (1996-1997), Christian Gaudet (2005 à 2007), Alex Saulnier (2012-2013) et Allain Saulnier (2012-2013). S’il n’a jamais vu jouer les deux premiers, il se souvient toutefois très bien des frères Saulnier. «J’ai grandi en les regardant jouer, révèle-t-il. Je me souviens qu’ils étaient les capitaines de l’équipe pendant la même saison. Un l’était sur la route et l’autre à la maison»… C’est la quatrième fois que Daniel a la chance d’être le capitaine de son équipe. La première fois c’est avec les Aigles de Dieppe au niveau atome AA. Puis, il a porté le C avec le Lightning de Lewisville dans le pee-wee A en 2014-2015. Enfin, il a été le capitaine des Spartans du collège Stanstead en 2018-2019. «Avec le Lightning, nous avons même représenté les Wildcats au tournoi international pee-wee de Québec. Ça veut donc dire que c’est la deuxième fois que je suis capitaine des Wildcats», lance-t-il avec humour… Alexis Daniel dit avoir reçu un grand nombre de messages de félicitations de la part d’anciens coéquipiers et entraîneurs. «J’ai dû répondre à au moins 200 textos. J’exagère un peu, mais pas beaucoup», dit-il en riant… Daniel a été choix de 11e tour en 2020 par les Wildcats, le 201e au total… La saison dernière, sa deuxième avec les Wildcats, Daniel a marqué 14 buts et amassé 26 points en 67 rencontres. Il a aussi affiché un différentiel de moins-13…

 

 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle