Une histoire comme celle de Jonathan Desrosiers, c’est du bonbon pour une équipe de la LHJMQ qui souhaite récompenser la persévérance. Il n’y a qu’à connaître un brin le parcours du défenseur dieppois pour trouver aussitôt une source de motivation.

Le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi Yanick Jean a surpris bien des gens, la semaine dernière, en annonçant que l’équipe n’aurait pas de capitaine à temps plein cette saison, mais bien trois adjoints qui vont alterner avec le C sur la poitrine.

Pour octobre, c’est l’Acadien qui en a hérité. Les deux adjoints, le Néo-Brunswickois Matteo Mann et le Néo-Écossais Jacob Newcombe, auront eux aussi leur tour.

Desrosiers a appris la nouvelle avec beaucoup d’émotion.

«Je suis vraiment content, dit celui qui amorce une deuxième saison dans l’uniforme des Saguenéens. C’est un grand honneur. C’est aussi très spécial parce qu’il s’agit de la 50e saison de l’équipe dans la LHJMQ. En plus, c’est la première fois que je suis capitaine d’une équipe de hockey.»

Desrosiers n’entend cependant rien changer dans sa façon de faire.

«Non, ça ne changera rien, promet-il. De toute façon, nous avons tellement un bon groupe de leader dans l’équipe. Je n’aurai qu’à rester moi-même. J’ai toujours prêché par l’exemple, que ce soit dans le vestiaire, sur la patinoire ou encore dans le gymnase. Je donne toujours mon 100%.»

Le numéro 3 des Saguenéens est d’autant plus fier qu’il sait tous les efforts qu’il a placés pour mériter sa place dans la ligue.

«Quand j’ai été retranché à 17 ans du camp des Wildcats de Moncton, j’ai cru que tout était fini pour moi dans la LHJMQ. En tout cas, je n’étais plus certain de moi. J’ai donc joué avec le Blizzard d’Edmundston (en 2020-21) et quand j’ai été échangé aux Saguenéens, je me suis présenté au camp (à l’automne 2021) en sachant que c’était ma dernière chance. J’ai travaillé fort et j’ai tout donné», raconte-t-il.

«Je suis la preuve que tu travailles fort, tu ne sais jamais ce qui peut arriver dans le futur. Ceci dit, je ne prends rien pour acquis. La saison dernière, j’ai travaillé fort pour m’assurer d’avoir une place comme 19 ans. Et cette saison, je vais continuer de tout donner pour avoir ma place comme joueur de 20 ans», dit-il.

En bref… Jonathan Desrosiers mentionne que les capitaines des Saguenéens la saison dernière, Michael Pellerin et Christopher Innis, l’ont grandement inspiré. «Ce sont deux gars qui ont eu une grande influence sur moi. Ce sont surtout deux gars qui montraient l’exemple en travaillant fort», indique-t-il… Desrosiers a été un choix de neuvième tour (154e au total) par les Wildcats lors de l’encan de 2019… La saison dernière, l’Acadien a marqué un but et amassé neuf points en 57 rencontres avec Chicoutimi. Cette saison, il montre un dossier d’une passe en quatre parties…

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle