À son premier match de la Coupe du monde depuis 36 ans, le Canada a subi une défaite honorable de 1-0 contre la Belgique, classée deuxième au monde.

Michy Batshuayi a marqué d’une douzaine de mètres à la 44e minute, sur une longue passe centrale de Toby Alderweireld.

Steven Vitoria est passé près d’intercepter la remise mais Batshuayi a saisi sa chance, même entouré de près par Kamal Miller et Richie Laryea.

Brigade numéro 41 au monde, l’unifolié avait l’avantage 14-4 pour les tirs à la demie. Seulement deux frappes canadiennes étaient cadrées, par contre.

Le Canada n’a jamais semblé intimidé, amenant souvent l’adversaire à jouer sur les talons.

«Les gars ont prouvé qu’ils méritent d’être ici», a dit l’entraîneur du Canada, John Herdman.

Alphonso Davies a raté un penalty à la 9e minute, ne dirigeant le ballon que légèrement à la droite de Thibaut Courtois.

L’occasion en or venait d’une main de Yannick Carrasco.

Les officiels ont été cléments plus tard dans la demie, quand le Belge Axel Witsel a bousculé Laryea de façon limite.

Alistair Johnston a cafouillé dans les premiers instants du match, ouvrant la porte à une première menace belge.

Le Canada a tout de même livré un beau premier quart d’heure; le pays avait alors eu 62 pour cent du temps de possession.

Membre du groupe F, le Canada va rejouer dimanche face à la Croatie.

Viendra ensuite un match contre le Maroc, le 1er décembre.

À la demi-heure de jeu, un tir puissant de Johnston a été stoppé par Courtois. Le joueur du CF Montréal venait d’être fauché à son entrée en zone dangereuse. Il a regardé en direction de l’officiel en quête d’un appel, avant de se mettre en position pour un excellent tir.

Dans le temps ajouté en première demie, Tajon Buchanan a redirigé trop haut un centre au sol.

À la demie, les Belges en avaient fait assez pour avoir l’avantage 54-46 pour le temps passé avec le ballon, en pourcentage.

À la 65e, Amadou Onana a presque créé un cinq contre trois tout près du filet de Milan Borjan, après s’être défait d’Ismaël Koné, du CF. Il a toutefois poussé le ballon juste un peu trop loin et la défense canadienne a pu sauver la mise.

Onze minutes plus tard Cyle Larin, posté près du but, n’a pas su maîtriser la passe précise de Buchanan, venant du flanc droit.

Larin a eu une autre opportunité à la 80e minute, sur un centre de Johnston. Sa tête a été stoppée par Courtois, en plongeant à sa droite.

Le gardien du Real Madrid fait six pieds et six pouces.

Johnston a reçu un carton jaune peu après quand il a freiné trop brusquement une poussée de Lois Openda, sur le flanc gauche.

Il y a eu trois tirs cadrés de chaque côté au total. Globalement, 21 des 30 tirs sont venus de la troupe de Herdman.

«Je ne pense que nous avons joué un bon match, a dit le Belge Kevin de Bruyne, qui a tout de même gardé le Canada en alerte en milieu de terrain, avec des accélérations de haut calibre. La bonne chose est que nous avons trouvé le moyen de gagner.»

Le match a été présenté devant 40 432 personnes, au Stade Ahmad Bin Ali. L’endroit a été inauguré en décembre 2020.

L’unifolié n’avait pas joué en Coupe du monde depuis le 9 juin 1986 – une défaite de 2-0 contre l’Union soviétique, au Mexique.

La Belgique se débrouillait sans l’attaquant étoile Romelu Lukaku, auteur de 68 buts en 102 matches avec les Diables rouges. Il est blessé à la cuisse gauche.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle