Les 30 premiers pointeurs de la Ligue de hockey junior des Maritimes, sauf deux, sont des bonshommes âgés de 19 ou 20 ans. Les seules exceptions sont Kiefer Lyons et Justin David, âgés tous deux de 18 ans, des Tigres de Campbellton. Lyons a récemment gradué dans la LHJMQ avec les Islanders de Charlottetown, alors que David figure dans le top-5 du circuit et se dirige allègrement vers une saison de 70 points.

Le hockeyeur de Pigeon Hill surfe depuis le 25 novembre sur une séquence de 12 matchs consécutifs (11-11=22) avec au moins un point. Pour l’ensemble de la saison, sa fiche est de 18 buts et 29 passes pour 47 points en seulement 32 duels.

Au rythme actuel, il se dirige vers une campagne de 29 buts et 76 points.

Sa séquence est la troisième meilleure du genre cette saison dans la LHM. Seuls les joueurs de 20 ans Olivier Coulombe (19, 24-14=38), du Blizzard d’Edmundston, et Marc Richard (13, 19-8=27), des Western Capitals de Summerside, ont fait mieux. À l’instar de celle de David, les séquences de Coulombe et Richard sont toujours actives.

Notons qu’au cours des 10 dernières années, un seul joueur des Tigres est parvenu à faire mieux que David dans ce domaine. Le hasard a voulu que ce soit un autre patineur de la Péninsule acadienne. Pendant la saison 2019-2020, peu de temps avant de graduer avec les Olympiques de Gatineau, William Basque a réussi une série de 15 matchs de suite (10-14=24) avec au moins un point.

«Je ne m’attendais vraiment pas à exploser comme ça cette saison», avoue bien humblement David, un attaquant de 5 pieds 8 pouces et 162 livres qui n’était même pas parvenu à obtenir une moyenne d’un point par match lors de chacune de ses deux campagnes au niveau M18 avec le Moose du Nord.

«J’ai la chance de jouer avec de bons joueurs. Je joue normalement avec Richie (Connor Richard) et pour l’autre joueur ça change pas mal souvent. Je me suis beaucoup entraîné l’été dernier en vue de cette saison. J’ai grandement amélioré ma vitesse et mon lancer», signale celui qui considère sa vision du jeu et désormais sa rapidité sur patin comme ses principales qualités.

Étrangement, malgré une récolte de 27 points (15-12) en autant de parties à sa saison de 17 ans, toujours avec les Tigres, Justin David n’a pas été repêché par une équipe de la LHJMQ l’été dernier. Il a toutefois été invité au camp des recrues de l’Océanic de Rimouski, mais l’équipe n’a pas jugé bon de lui donner au moins un match préparatoire.

«J’ai pourtant connu un excellent camp des recrues, soutient David. Il faut croire que l’organisation n’avait pas besoin de moi. Je crois aussi que ma grosse blessure à 16 ans a joué contre moi.»

La grosse blessure à laquelle fait allusion David est la fracture de la jambe gauche subie pendant la saison 2020-2021.

«J’ai maintenant perdu un peu l’espoir de jouer un jour dans la LHJMQ. J’avais été très déçu de ne pas avoir été repêché à mon année de 16 ans», dit-il.

Pour le reste de la présente saison, il veut surtout aider les Tigres (18-9-4-1) à faire un long parcours en séries éliminatoires.

«Je crois que nous avons les outils pour faire un long bout, mentionne-t-il. C’est sûr que le Blizzard d’Edmundston (22-11-0-1) est sur une belle lancée (16 gains à ses 17 derniers duels) avec leurs nombreux anciens joueurs de la LHJMQ. Mais nous avons déjà prouvé cette saison que nous étions capables de les battre.»

«Oui la perte de Kiefer nous a fait mal, mais Eli Reimer devrait compenser amplement. Eli est un gros bonhomme qui sait créer de l’espace sur la glace. Le départ de notre gardien numéro un Olivier Leclair a également été décevant, sauf que je crois que nous l’avons bien remplacé avec Jacob Carrier. De ce que j’ai vu jusqu’ici, il va faire le travail», ajoute Justin David.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle