Les championnes provinciales du hockey féminin AA, les Élites de la Polyvalente de Grand-Sault (5-1-1), s’accrochent au premier rang dans la Conférence Ouest du hockey des écoles secondaires du N.-B., malgré le départ de nombreuses vétéranes après la dernière campagne. Heureusement, si la relève est très jeune, elle est aussi bourrée de talent. Et de cœur, selon l’entraîneur.

L’équipe de Grand-Sault compte cette année sur plusieurs joueuses d’un jeune âge, ce qui ne gêne aucunement leur progression dans la conférence Ouest, même si les défis sont plus grands dans les tournois.

À quatre équipes, la saison dans l’Ouest ne s’étend que sur 12 matchs. Mais l’entraîneur-chef Daniel Landry assure que les cinq tournois auxquels prend part son équipe tiennent ses filles pas mal occupées. Ce dernier préparait justement son équipe au tournoi qui se tiendra à Campbellton en fin de semaine, quand nous lui avons parlé lundi.

«Nous sommes en première place de notre division, mais ça reste de beaux matchs (serrés). Nous sommes dans une section quand même compétitive», tient à rappeler l’entraîneur qui en est à sa deuxième année à la barre de l’équipe.

Les Élites se relevaient de leur deuxième défaite de la saison dimanche – en prolongation cette fois-ci – malgré les 60 tirs dirigés vers le filet des Vikings de Southern Victoria (4-3-0) contre 8 par ces dernières.

Avec ses cinq tournois, la majorité des joutes des Élites se déroulent donc hors Conférence, souvent contre des équipes AAA. La seule chose qui semble ralentir les filles de Thomas-Albert pour le moment est leur taille. Mais ce n’est que garant d’un avenir encore meilleur.

«Dans plusieurs de ces tournois, ce sont des équipes AAA avec des filles de 11e et 12e année. Nous n’avons pas les plus gros gabarits, mais nos filles ont beaucoup de volonté. La majorité de notre équipe est composée de joueuses de 8e et 9e année», explique Landry.

Daniel Landry compte plusieurs joueuses dans son équipe qui ont commencé le sport très jeune, ce qui est peut-être le secret de la formation.

D’ailleurs, sa propre fille, Ali Landry, a chaussé les patins à 4 ans avant de se mettre au hockey à l’âge de 6 ans. La joueuse de 11e année domine aujourd’hui les Élites au niveau des buts et des points (10-3=13), devancée seulement par Taylor Williams (17-3=20) de Southern Vic dans leur Conférence.

Ali Landry, âgée de 16 ans, des Élites de Thomas-Albert de Grand-Sault. – Gracieuseté: Bryan Cote Photography
Photo (c) 2023 Bryan Cote Photography
www.bryancote.com

«Il y a un bon mélange… Mais plusieurs des filles ont commencé leur hockey mineur vers l’âge de 6 ans… Au même âge que le font les garçons, résume-t-il. Nous avons une équipe très jeune, avec de petits gabarits, mais de grands cœurs (rires).»

Avec seulement cinq matchs à jouer au cours du prochain mois, Daniel Landry souhaite maintenir le premier rang d’ici la fin de la saison. Car l’Ouest rejoint le Sud (AA) au moment des séries. Les premiers de chaque côté affrontent les seconds de l’autre, pour déterminer les deux participants aux championnats provinciaux.

Les championnats provinciaux de hockey des écoles secondaires – tant chez les garçons que chez les filles – seront d’ailleurs tenus en même temps, au Centre E.-&.-P Sénéchal de Grand-Sault.

Malgré la compétition féroce d’équipes composées de joueuses de 11e et 12e années, Daniel Landry croit qu’avec le cœur de ses joueuses et l’expérience de l’équipe d’entraîneurs, son équipe pourrait surprendre.

«Nous espérons jouer jusqu’à la fin mars», avance-t-il.

Karissa Bard, âgée de 13 ans, évolue avec les Élites de Thomas-Albert de Grand-Sault contre des filles de 16 et 17 ans. – Gracieuseté: Bryan Cote Photography

Si l’équipe plusieurs fois championne ne parvient pas à son but cette année, il est fort à parier que ses partisans n’attendront pas très longtemps pour les revoir au sommet du podium.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle