Geno Poirier aura finalement subi une défaite par décision partagée face à Maxime Côté, samedi, dans la finale d’arts martiaux mixtes de l’événement MFL 26 présenté au Complexe Alpha de Montréal.

Le combattant de Saint-Louis-de-Kent, qui visait pourtant le knock-out, s’est buté à un adversaire coriace qui a su capitaliser sur ses habiletés en lutte, en judo et en jiujitsu pour rempoter quatre des cinq engagements.

«J’ai gagné les échanges de coups de poing, mais il a eu le dessus sur moi dans la lutte au corps, affirme l’Acadien âgé de 27 ans. J’ai bien commencé chacun des cinq rounds, mais il finissait toujours par prendre le dessus. Avec le recul, maintenant que le combat est terminé, je crois qu’il y a des choses que je ferais de façon différente. J’aurais dû par exemple essayé de l’emmener au tapis avec ma lutte. Je me suis trop concentré à rester debout.»

Malgré la défaite, Geno Poirier entend tout de même faire le saut chez les professionnels en MMA.

«Je viens de me battre 15 minutes avec un gars de niveau professionnel sans faire une cenne. Il est hors de question que ça arrive de nouveau. Je ne ferai plus ça gratuitement. La prochaine fois, je veux être payé pour me battre en MMA», dit-il en riant.

Poirier dit par ailleurs avoir pris le temps de discuter longuement avec Côté après le combat et les deux hommes ont convenu de s’entraîner ensemble.

«Nous habitons la même ville et nous sommes tous les deux de niveau professionnel. Nous allons donc nous entraîner ensemble. Je peux certainement apprendre de lui et il peut apprendre de moi», mentionne-t-il.

En ce qui concerne les quatre combattants du Madawaska, Nick Jessome et Joseph Ralph Nabong, tous deux d’Edmundston, ont triomphé.

Jessome, 25 ans, l’a emporté par soumission en servant une clé de bras pendant la prolongation de son duel de jiujitsu face à William Chung. Nabong, de son côté, a eu raison de Dimitar Georgiev par arrêt de l’arbitre dès le premier round dans un duel de kick-boxing.

Les quadragénaires Robert St-Pierre, de Rivière-Verte, et Denis Chouinard, de Saint-Jacques, tous deux en kick-boxing, ont perdu par décision des juges devant respectivement Yanis Sassi et Andreas Gschwend.

Nick Jessome était particulièrement satisfait de sa victoire.

«Ç’a vraiment bien été, confie Jessome. Ç’a été une belle expérience et j’ai appris beaucoup. C’est sûr que j’aimerais répéter l’expérience. J’en ai d’ailleurs profité pour me faire des contacts.»

Son entraîneur Loïc Cassista a confirmé que son protégé s’était fort bien débrouillé pour un premier combat en carrière.

«J’aurais aimé qu’il porte sa prise de soumission plus tôt dans le combat pour éviter la prolongation, mais sinon je suis très content de lui. Il a bien écouté toutes mes directives», indique Cassista.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle