La relève d’entreprise au Nouveau-Brunswick

Selon le dernier recensement, les petites et moyennes entreprises (PME) contribuent de manière importante à l’économie du Nouveau-Brunswick, représentant 99,7 % du total (soit 25 445 entreprises), emploient 204 900 personnes et représentent 92 % des emplois du secteur privé. Plus récemment, la Banque de développement du Canada (BDC), dans un document intitulé Vague de transferts d’entreprise en vue au Canada, a souligné une question principale : les entrepreneurs préparent-ils bien leur sortie? Selon cette étude, avec près de 46 % des propriétaires d’entreprise qui souhaitent se retirer, il est possible qu’au Nouveau-Brunswick environ 11 734 entrepreneurs se retirent de leur entreprise au cours des cinq prochaines années.

Le même besoin de planification de la relève a été observé par le réseau des CBDC au Nouveau-Brunswick. Un sondage en ligne et des groupes de discussion organisés en 2018 révèlent que la plupart des propriétaires d’entreprise interrogés (74 %) n’ont pas de plan de relève en place et ont besoin de soutien pour les aider dans ce processus. Il est important de noter qu’il faut entre deux et sept ans pour préparer la transition d’une entreprise.

La nécessité d’un programme de planification de la relève à l’échelle de la province revêt une importance capitale pour assurer la prospérité économique à court ou à moyen terme. Le réseau des CBDC du Nouveau-Brunswick est prêt à devenir un acteur clé de la relève d’entreprise et se veut à l’écoute de toutes les parties prenantes interpellées par l’avenir des petites entreprises d’ici.

Publireportage